Sélectionner une page

Méconnue à l’étranger, la cuisine Camerounaise est l’une des cuisines les plus raffinées d’Afrique. Le Cameroun, Afrique en miniature, présente une diversité culinaire unique en raison des différences géologiques, géographiques et climatiques, et aussi grâce aux nombreuses ethnies qui forment sa population. Les recettes de cuisine du Cameroun sont riches en saveurs et diversifiées car les combinaisons originales d’épices et de condiments donnent des résultats à la fois inattendus et merveilleux. Ces plats ne sont pas trop pimentés et conviennent aux palais les plus délicats. Vous trouverez ici les recettes des plats camerounais les plus connus par région.

Les plats classiques :

  • Le poulet DG, poulet frit avec des bananes plantains et des épicés,
  • Le poisson braisé (maquereau, bar, sole), cuit sur barbecue avec des condiments.
  • Les SOYAS qui sont des brochettes de viande ou des petits morceaux de viande cuits sur barbecue.
  • La sauce d’arachide à la viande, au poisson ou au poisson fumé.

Les plats de la Région du Littoral

  • Le NDOLE, préparé à base de feuilles de vernonia, de pâte d’arachides fraîches, d’épices, de viande, de poisson séché ou de crevettes. Il peut être accompagné de MIONDO (bâton de manioc), de plantains mûrs bouillis, de plantains mûrs frits, de manioc…
  • Le N’DOMBA, viande ou poisson cuit(e) à l’étouffée avec des épices dans des feuilles de bananier spécialité de la région forestière du centre et du sud.

Les plats de la Région Septentrionale

  • La BOULE et le FOLERE : Un plat populaire préparé avec des condiments traditionnels et l’arachide.
  • Le LALO
  • Le BASKODJE
  • Le BASSISSEY du Logone et Chari.
  • Le KANE dans l’Adamaoua

Les plats de la Région du Centre

  • Le BONGO’O TJOBI, ou sauce ébène avec poisson, assaisonné d’un mélange d’épices soigneusement triées qui donne une couleur noire à la sauce. C’est une recette du peuple BASSAA réparti entre les régions du centre et du Littoral du Cameroun.
  • Le KPEM, consommé au centre, et fait à base de feuilles de manioc pilées et de jus de noix de palme, auquel on ajoute parfois des aubergines africaines.
  • Le MBOAM KPEM, cuisson à l’étouffée de feuilles de manioc pilées dans des feuilles de bananier.

Les plats de la Région de l’ouest

  • Le KONDRE, ragoût originaire de l’ouest du Cameroun à base de plantain bien épicée mélangée à une viande de chèvre, de bœuf ou de porc (de préférence).
  • Le NKUI, variété de sauce bamiléké gluante préparée à base d’une écorce spéciale. (Il est traditionnellement recommandé pour les femmes allaitantes.)
  • Le KOUAKOUKOU, MACABO râpé avec une sauce arachide, peut être servi avec du poisson et du bœuf.
  • Les pommes pilées, mélange de pomme de terre pilée et de haricot noir ou rouge.
  • Le KOKI, (met commun avec la région du littoral) gâteau à base de corneille, d’huile de palme et de piment emballé dans des feuilles de banane plantain.
  • Le TAPSI BANANA, ragoût à base de banane plantain, d’arachides et de poisson fumé. (A consommer frais ou séché.)
  • Le TA’H/TAK/TACTAC, légumes vapeur mélangés au maïs frais écrasé, et bouillis à l’huile rouge.
  • TOUOP-TOUOP KELONG, ragoût de plantain découpé en dé, mélangé à l’huile rouge et au poisson fumé.

Les plats de la Région du nord-ouest et sud-ouest

  • Le Taro à la sauce jaune (met commun avec la région de l’ouest), sauce savamment composée de plus de trente épices.
  • L’ERU : mélange de légumes, OKOK et WATER LEAF, sorte d’épinards à petites feuilles. La recette de base contient des écrevisses, du poisson fumé, de la peau de bœuf. L’ensemble des ingrédients est souvent difficile à trouver, hors du pays.
  • L’EKWANG, macabo râpé, puis enrobé dans des petites feuilles de macabo puis malaxé.
  • Le KATI-KATI, légumes vapeur huileux non assaisonnés souvent servis avec des cuisses de poulet.
  • L’OKRO SOUP ou sauce gombos qui est un plat typique de la façade littorale du Cameroun

Les plats de la Région du sud

  • L’OVIANGA, plat de viande de brousse savamment épicé accompagné de plantain pilé.
  • Le SANGA, c’est un met composé de légumes verts (feuilles de morelle noire comestible ou feuilles de melon) cuits avec du jus de noix de palme et du maïs et mangé avec ou sans sucre. On y ajoute parfois un peu de piment.
  • L’OKOK, très apprécié au sud et au centre, plat à base de feuilles de gnenum africanum, de pate d’arachides grillées et de jus de noix de palme.

Les plats de la Région de l’Est

  • Le MBOL
  • Le KWA NI NDONG encore appelé Sel Piment
  • Le mets de pistache, met à base de graines de courges assaisonnées avec du poisson d’eau douce, de la viande de brousse, de la viande de bœuf, du BIFAGA (hareng séché) ou des œufs de poules. Ce mets est accompagné de bâton de manioc, de manioc, de NDENGUE (plantain pilé ou mélange de plantain et de manioc), de couscous de manioc ou de maïs.
  • Le mets d’arachide, ou NGWENDE WOUND, composé d’arachides grillées, ou assaisonnées au MENDJANGA (écrevisses séchées) accompagné de NDENGUE, de bâton de manioc et de manioc.

Les Boissons traditionnelle au Cameroun

  • Le FOLERE (jus de BISSAP), extrait de la plante Hibiscus sabdariffa connue sous le nom d’oseille de Guinée,
  • Le jus de CASSIMANGO (Prunier de Cythère),
  • Le jus de COROSSOL,
  • Le KOSSAM, le lait travaillé
  • L’ODONTOL, alcool traditionnel fabriqué à partir de vin de palme ou de maïs en grains.
  • Le MATANGO (vin de palme), boisson alcoolisée obtenue par fermentation naturelle de sève de palmier,
  • Le BIL-BIL, bière traditionnelle à base de mil (rouge, jaune, blanc) germé obtenue par fermentation naturelle,
  • Le FOO-FOO, eau-forte ou spiritueux des régions du nord du Cameroun à base de maïs fermenté,
  • Le JINGER (Jus de gingembre),
  • Le jus de BAOBAB.
preloader image